Nouvelles subventions du FSE pour former les moins qualifiés

26 août 2020


Utilisez vos heures CPF

Pour démarrer le programme opérationnel national appelé « Emploi et inclusion », le FSE (Fond social européen) vient tout juste de faire une annonce sur les 75 millions de subventions dédiés aux OPCO. Cette prise de décision à pour but de financer la formation de ceux qui sont moins qualifiés au sein des entreprises constituées de 50 à 250 employés.

Aide pour les entreprises

Accentuées par la crise, les mutations économiques deviennent plus difficiles pour les entreprises et les salariés. Ainsi, le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion alloue une subvention FSE s’élevant à 73 millions d’euros à destination des 11 opérateurs de compétences (OPCO) pour la formation de 75 000 salariés en 2020-2021.

Ce programme concerne particulièrement les entreprises composées de 50 à 250 salariés et plus dans 130 secteurs d’activité (métier du soin, service automobile, BTP, service à la personne…).

Parmi les formations qui sont proposées en vue de sécuriser les emplois et d’accompagner la transformation des métiers, vous pouvez trouver :

  • les formations concernant des compétences sectorielles spécifiques ;
  • les formations sur les savoirs de base, les compétences transversales et le développement des savoir-faire ;
  • les formations relatives aux transitions numériques et écologiques.
  • À propos du programme opérationnel national dit « Emploi et inclusion »

En France, l’enveloppe intégrale de la programmation pour 2014-2020 du FSE est de 5 924 milliards d’euros. Comme il s’agit d’une autorité de gestion, elle est gérée par l’État (65 % équivalant à 4 milliards d’euros) et par les conseils régionaux (35 % pour près de 2 milliards d’euros).

Le programme se base sur trois axes :

  1. l’accompagnement des chercheurs de travail vers un emploi, le développement de l’entrepreneuriat et le soutien des mobilités professionnelles ;
  2. la lutte contre la pauvreté et la promotion d’inclusion ;
  3. l’anticipation des mutations économiques et la sécurisation des parcours professionnels.

Les OPCO et le défi de la formation

Sur son site officiel, le FSE n’a pas manqué de rappeler qu’à cause de la loi sur la Liberté de choix sur son avenir professionnel, les opérateurs de compétence ont le droit de financer de différentes actions de formation.

Provenant des contributions conventionnelles ou des versements volontaires des entreprises, cette aide vise à promouvoir l’amélioration des capitaux humains au sein d’une société. En effet, cet appel à projets encourage l’accès à la formation professionnelle des employés des entreprises ayant 50 à 250 salariés.

Share Button