Covid-19 : les centres de formation ré-ouvrent à partir du 11 mai

19 mai 2020


Utilisez vos heures CPF

Le déconfinement progressif ouvre de nouveaux horizons au centre de formation. Avec l’avènement du covid-19, il est plus qu’important pour les salariés et ceux à la recherche d’emploi de booster leur connaissance. En effet, la crise économique frappe à la porte. Ce qui implique une éventuelle reconversion professionnelle ou de meilleures performances pour garder son poste.

Réouverture des centres de formation : une organisation stricte


Les centres de Formation d’Apprentis (CFA) ont rouvert leur porte le 11 mai dernier. Les responsables ont dû mettre en place un ensemble de mesures pour prévenir la propagation de la pandémie du covid-19.  

Les dispositifs sanitaires sont drastiques : une distance sociale est appliquée à la lettre et les nettoyages méticuleux des locaux sont systématiques.

Les apprentis accueillis sont fortement limités, leurs nombres sont calculés en fonction de la taille de l’infrastructure.

Les modalités des organisations sont communiquées au public par la voie de messages sur la plateforme en ligne du ministère du Travail.

Réouverture des centres de formation : une rentrée progressive

Si la formation présentielle est plébiscitée pour acquérir les compétences nécessaires, la situation actuelle est assez délicate. De ce fait, les centres priorisent les formations à distances.

Quant aux stages en entreprise, les sociétés d’accueil sont tenues responsables de la santé des apprenants, tout comme de ses salariés. Ces derniers sont cependant sollicités à s’équiper de leurs accessoires de protection comme les masques et les gants pour réduire les risques de transmission au maximum.

Réouverture des centres de formation : une sensibilisation forte

La relance économique est importante pour le développement du pays et le confort financier des foyers. Celle-ci ne peut être effective que dans un contexte favorable à la création d’emploi.

Afin de rendre la rentrée moins stressante, chaque centre se donne les moyens pour accentuer la sensibilisation dans le but de rappeler à chaque individu que la maladie est toujours présente.

Si un nouveau confinement avait lieu suite à une nouvelle vague de cas de coronavirus, la situation deviendrait encore plus catastrophique pour tout le monde. Ainsi, l’ouverture des centres n’est pas synonyme de baisse de garde, mais constitue une opportunité pour affronter le marché du travail sous une autre perspective.

Share Button