CEP : 15 nouveaux opérateurs en Conseil en évolution professionnelle

25 novembre 2019


Utilisez vos heures CPF

formation informatique

Le Conseil en évolution professionnelle (CEP) est un dispositif proposé à toute personne active souhaitant faire le point sur sa carrière professionnelle. L’objectif est de vous orienter afin de concrétiser et mener à bien vos projets professionnels (reconversion, reprise ou création d’activité, bilan de compétences, formation, VAE).

CEP : les nouveaux acteurs du Conseil en évolution professionnelle

Le conseil d’administration de France compétences vient de publier la liste des opérateurs régionaux retenus afin d’assurer le CEP (Conseil en évolution professionnelle) pour les personnes en emploi (hors agents du public).

Mis en place dans le cadre de la précédente réforme, en 2014, le CEP est un droit universel et gratuit qui donne accès à un conseil pour réorienter sa carrière. La réforme de la formation professionnelle actuelle vient renforcer ce dispositif.

En effet, de nouveaux opérateurs ont été désignés afin de dispenser le CEP dans chaque région. Rendant ainsi ce droit accessible au plus grand nombre.

Les CIBC, acteurs semi-paritaires spécialisés dans les bilans de compétences, ont remporté 7 régions : Auvergne-Rhône-Alpes ; Nouvelle Aquitaine ; Occitanie ; Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Bourgogne-Franche-Comté ; Guadeloupe ; Mayotte.

Viennent ensuite les cabinets de conseil Tingari spécialisés en ressources humaines qui remportent les régions suivantes : Île-de-France ; Hauts-de-France ; Centre-Val ; Loire.

Le cabinet Catalys remporte les régions : Pays de la Loire ; Normandie et la Bretagne.

Puis la CCI de Meurthe et Moselle qui remporte le Grand Est et le cabinet Aksis avec la Martinique.

Ces nouveaux acteurs viennent renforcer les opérateurs nationaux désignés par la loi de 2014 : Pôle emploi, l’Apec, les missions locales et CAP Emploi.

CEP : Conseil en évolution professionnelle, comment ça marche ?

En fonction de vos besoins, vous pouvez faire un CEP soit par anticipation d’une mobilité professionnelle, soit en période de transition professionnelle, ou encore dans le cadre d’une reprise ou création d’entreprise.

Vous pouvez bénéficier d’un CEP sans demander l’accord de votre employeur. Il vous suffit pour cela de prendre contact avec l’un des opérateurs cités ci-dessus. A noter, les étudiants et retraités peuvent également avoir accès à ce dispositif dès lors qu’ils occupent un emploi.

Le CEP est une prestation adaptée à chacun. Le Conseil en évolution professionnelle est ainsi découpé en 3 niveaux :

  • Niveau 1 : il s’agit d’un accueil individualisé qui vous permet d’analyser votre situation professionnelle et de définir si vous êtes prêt à poursuivre vos démarches. C’est également à ce niveau que l’on vous oriente vers les acteurs susceptibles de vous aider.
  • Niveau 2 : il s’agit d’un conseil personnalisé. Ce deuxième niveau vous permet de clarifier et de formaliser votre projet. Un conseiller vous accompagne pour identifier vos compétences et ainsi favoriser votre évolution professionnelle.
  • Niveau 3 : il s’agit d’un accompagnement à la mise en œuvre de votre projet professionnel. Avec le conseiller en évolution professionnelle, vous mettez en place un plan d’action à mener pour atteindre vos objectifs : le parcours de formation, les prestations à mobiliser et si besoin le plan de financement.

Ces trois niveaux ne sont pas systématiquement mis en œuvre. Cela dépend de votre degré d’autonomie et de la maturation de votre projet professionnel. A chaque niveau, un document de synthèse vous est remis. Il récapitule les services dont vous avez bénéficié.

Share Button