Formation Petite Enfance : Quelques conseils avant de débuter le CAP petite enfance

19 juillet 2018


Utilisez vos heures CPF

Vous appréciez passer du temps auprès d’enfants ? Vous avez de l’énergie à revendre et de l’enthousiasme ? Les métiers de la petite enfance vous conviennent. En revanche, avant de vous lancer dans l’aventure, vous devez connaître un peu plus les détails le concernant pour une meilleure préparation du CAP Petite enfance. Cet article vous livre tout ce qu’il y a à connaitre pour faire de vous un expert de la petite enfance.

CAP petite enfance

CAP petite enfance : ce qu’il faut savoir

Le CAP petite enfance est un diplôme d’État de niveau V. Pour l’obtenir, il faut compter entre 8 mois et 2 ans de formation selon le mode d’apprentissage. En moyenne, la formation comprend 600 heures de cours théoriques accompagnés de 12 semaines en stages pratiques. Vous pouvez préparer votre examen en choisissant plusieurs options : par voie initiale, par apprentissage auprès d’un centre de formation d’apprentis ou CFA, par formation professionnelle continue ou par cours à distance. Votre âge est aussi un critère dont il faut tenir compte. Vous devez au moins avoir 18 ans au 31 décembre de l’année pour passer votre examen et être titulaire d’un niveau 3e.

Les épreuves de l’examen

C’est l’Éducation nationale qui validera votre CAP petite enfance. Mais avant d’obtenir votre diplôme petite enfance, vous devrez affronter deux types d’épreuves : générale et professionnelle. Si vous êtes titulaire d’un CAP, d’un BEP ou d’un BEPA BAC, vous aurez la chance d’être dispensé de l’épreuve générale, il vous restera à passer l’épreuve professionnelle pour réussir votre examen. Les épreuves générales comprennent trois unités : EG1, EG2 et EG3. La première se concentre autour du français et de l’Histoire-Géographie, la seconde autour des Mathématiques et des Sciences et la dernière se base sur l’éducation physique et sportive. Les épreuves professionnelles comprennent également trois unités (EP1, EP2, EP3) à savoir la prise en charge du cas d’un enfant à domicile, son accompagnement éducatif et les techniques de service que vous devez aborder.

Ce qu’il faut pour réussir

Pour obtenir un diplôme d’une école petite enfance, les 12 semaines de stage en parcours professionnel est obligatoire. Si vous voulez réussir l’épreuve de l’EP2, cette période de formation est indispensable. En général, les épreuves débutent entre les mois de mai et juin. Le diplôme est délivré après avoir obtenu une moyenne générale de 10/20 aux épreuves générales et une note minimale de 10/20 aux épreuves professionnelles.

CAP de la petite enfance : tous les débuchés

Après avoir reçu un diplôme d’une formation Petite Enfance, vous pouvez travailler pour une école maternelle, une crèche, une garderie ou un centre de vacances des tous petits. Dans ces lieux, nombreux sont les postes que vous êtes en mesure d’occuper avec ce diplôme : agent de crèche, agent d’animation, aide en auxiliaire de Puériculture, agent spécialisé ou encore animateur petite enfance, et bien d’autres. Après votre CAP petite enfance, vous pouvez aussi choisir de poursuivre vos études après préparation de concours : ATSEM ou Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles, Auxiliaire de Puériculture, Assistant maternel ou Éducateur Jeunes Enfants.

Il ne vous suffit pas d’obtenir le diplôme du CAP de la petite enfance pour réussir votre carrière dans le domaine, des qualités vous sont également demandées que ce soit en termes de relationnel ou de techniques. Vous devez avoir une bonne capacité d’écoute et de dialogue, être courtois, patient, avoir un bon sens de l’organisation et savoir communiquer. Vous devez avoir aussi quelques notions sur la prévention et la sécurité, les méthodes de préparation et d’entretien des locaux.

Share Button