Plan d’Investissement Compétences : 10 000 Formations pour les métiers verts et verdissants

17 mai 2018


Utilisez vos heures CPF

Le Plan d’Investissement Compétences a initié 10 000 formations aux métiers verts à destination des actifs en réorientation.

PIC Formations Vertes

Le Plan d’Investissement Compétences mise sur les métiers verts à travers un nouveau modèle

Le Plan d’Investissement Compétences (PIC) est le concepteur d’un nouveau modèle qu’il compte promouvoir dans les prochains mois. Ce modèle pourrait être un début de solution pour la préparation d’un avenir plus respectueux de l’environnement, en limitant les impacts du réchauffement climatique. Il s’agirait également pour tous d’une remise en question des actions du quotidien, liées à la consommation, au travail, à la production, ou à la vie en collectivité.

L’atteinte de cet objectif doit avant tout passer par un développement de nouvelles compétences au sein des actifs. Le marché des métiers verts et verdissants est créateur d’emplois, il en compte environ 4 millions aujourd’hui.

Le Plan d’investissement Compétence a des projets pour 2018

Le Plan d’Investissement Compétences (PIC) pourrait collaborer cette année avec Pôle emploi pour cofinancer les formations créées.

La formation professionnelle pourrait également se développer très fortement au sein des domaines du recyclage, de l’économie circulaire, et de la ressourcerie, afin de donner aux actifs de nouvelles possibilités en termes d’emploi et insertion professionnelle. Le PIC pourrait également accorder un financement à la GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), puisque celle-ci analyse en profondeur les besoins du marché en termes de compétence et rapporte celles déjà présentes.

D’autres compétences précises de secteurs tels que le BTP, la logistique, ou la gestion des déchets, devraient être développées d’ici peu :

  • Le Tri des déchets au sein des chantiers,
  • L’utilisation de produits respectueux de l’environnement, tels que des biomatériaux,
  • L’entretien, la maintenance et le recyclage de voitures usagées ou en circulation,
  • L’agriculture utilisant la méthanisation,
  • L’installation de matériels spéciaux, tels que des pompes à chaleur ou des chaudières à condensation,
  • La promotion de nouveaux gestes auprès des terrassiers,
  • La création de nouveaux titres, référentiels de diplômes et certifications en remplacement de ceux déjà existant.

Ce projet est dirigé par Muriel Pénicaud et Nicolas Hulot, respectivement Ministre du travail et Ministre de la Transition écologique, et a l’atout de faire cohabiter écologie et économie jusqu’à l’atteinte d’un objectif commun.

Share Button