Opérateurs de compétences : Les OPCA se disent prêts au changement

24 avril 2018


Utilisez vos heures CPF

Les Organismes Paritaires Collecteurs agréés (OPCA) seront bientôt contraints de se transformer en Opérateurs de compétences après l’annonce de la réforme de la formation professionnelle. Il ne s’agit pas du premier changement auquel doivent faire face les OPCA. En effet, ceux-ci ont déjà dû s’adapter à la redéfinition de leurs missions, ou à la baisse des collectes. Cette capacité à se transformer pourrait être un atout durant la mise en place de cette réforme.

cpf-demandeurs-demploi

Les Opérateurs de compétences ont refondu leur modèle économique

Les Opérateurs de compétences (ex OPCA) trouvaient habituellement leurs financements pour la formation professionnelle grâce à des contributions obligatoires, acquises auprès des entreprises. Aujourd’hui, les contributions « libres » des entreprises représentent près de la moitié du total de ces contributions. Ce résultat est dû à une approche plus commerciale, à base de négociation des adhérents concernant leurs prestations.

Les Opérateurs de compétences ont su restructurer leurs services

Les actuels OPCA fondent leurs actions autour de quatre domaines :

  • Information sur la formation
  • Analyse des besoins en ressources humaines
  • Etudes prospectives des métiers
  • Mise en œuvre des dispositifs de formation et de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Les OPCA sont également experts concernant la régulation de la qualité des formations disponibles, puisqu’ils ont pour mission de tous les référencer.

Tous possèdent des conseillers capables d’accompagner les entreprises lors de leur choix de formation et s’engagent à leur trouver des solutions.

De plus, une offre complète de service à distance a été conçue pour les adhérents.

Les Opérateurs de compétences ont encore du mal à atteindre les TPE et PME

Malgré toute cette habileté de la part des OPCA, ces derniers ne parviennent pas à dialoguer de manière durable avec les TPE et PME, et à répondre à leurs besoins en formation continue. Celles-ci affirment être plus à l’aise au sein de relations de proximité, tandis que les OPCA favorisent les réunions à distances.

Share Button